Quand un plan d’épargne-retraite peut-il être débloqué ?

1333

Le plan épargne ou PER est une solution qui vous permet d’épargner pour la retraite durant toute la durée de votre vie professionnelle. Alors, il ne peut être débloqué qu’à la retraite. Cependant, un déblocage peut être fait plus tôt pour plusieurs raisons. Si vous avez besoin de savoir à quel moment vous pourrez le débloquer, ces informations vous sont utiles.

Débloquer le PER à la retraite

En principe, un PER peut être : débloqué à votre retraite. Ainsi, à l’âge de la retraite qui est fixé à 62 ans, vous y aurez accès. La procédure est assez simple. Vous devez envoyer un courrier à votre compagnie d’assurance et demander une liquidation. Retenez quand même qu’il est possible d’attendre plus longtemps avant de débloquer le PER. Tout va dépendre de vos besoins dans l’immédiat. Le PER peut aussi être : débloqué après votre décès. En effet, lorsque vous choisissez un bénéficiaire, le montant du PER lui revient. Pour le débloquer, il devra également envoyer un courrier à l’assureur. Une copie de sa pièce d’identité ainsi que votre certificat de décès doivent y être joints.

A lire également : Myriam Seurat : taille, âge et biographie de l'animatrice

Débloquer le PER dans des cas particuliers

Même si le PER doit impérativement être : débloqué à la retraite, certaines situations peuvent permettre un déblocage précoce. Ils sont nombreux et sont : accompagnés de justificatifs. Il s’agit des cas suivants ;

    A découvrir également : Iprof Créteil : le portail de l'académie de Créteil

  • le décès de votre conjoint ou de votre partenaire de pacs ;
  • l’expiration de vos droits à l’assurance chômage ;
  • votre invalidité ou celle de votre conjoint ou partenaire de pacs ;
  • la cessation d’activités due à un jugement de liquidation judiciaire ;
  • l’acquisition de votre résidence principale ;
  • et votre surendettement.

Notez que dans ce dernier cas, c’est la commission de surendettement qui se charge de débloquer le PER.

Les étapes pour débloquer le PER

Lorsque vous devez débloquer votre PER dans une situation particulière, quelques étapes sont à suivre. Certains documents sont à envoyés en lettre recommandée avec accusé de réception. Il s’agit entre autres d’un justificatif d’identité, d’une lettre mentionnant la raison de ce déblocage et du RIB sur lequel vous devez recevoir l’argent. Notez que certaines pièces justificatives doivent accompagner la lettre de déblocage. Vous pouvez vous servir d’une lettre type de déblocage de PER si vous le désirez.

 La durée de déblocage du PER

Après avoir envoyé votre demande de PER, un temps d’attente est à observer. Il peut varier en suivant la répartition de vos investissements ainsi que les organismes choisis. Pour vous éviter une longue attente, il est : recommandé d’envoyer votre demande beaucoup plus tôt. 6 mois avant la date où vous devez utiliser l’argent est alors l’idéal.

La fiscalité appliquée à un PER

Lors du déblocage du PER, les fiscalités qui s’appliquent déférent selon les cas. Il y a ainsi la fiscalité appliquée à la sortie anticipée et celle appliquée à la fiscalité à la retraite.

La sortie anticipée du PER et la fiscalité

Lorsque vous réalisez une sortie anticipée due à un accident de la vie par exemple, vous ne payez aucune fiscalité sur le revenu. Néanmoins, des prélèvements sociaux qui s’élèvent à 17,2% doivent être : faits sur les intérêts produits.

Lorsque votre PER va être : utilisé pour l’achat de la résidence principale, la déduction des impôts va varier. Par exemple, si une déduction des versements a été : faite plus tôt, le barème progressif de l’impôt sur le revenu va déterminer la fiscalité qui s’élève en général à 30%. Par contre, si vous n’avez pas effectué de déduction, il n’y aura que les intérêts générés par votre PER qui seront : soumis à une fiscalité de 30%.

Le PER à la retraite et la fiscalité

Lorsque le PER va à son terme, vous avez un avantage fiscal à l’entrée. Néanmoins, à la sortie, une imposition est : faite à l’épargne à la sortie. Le pourcentage à appliquer va différer selon la méthode de retrait choisi. Remarquez aussi que lorsque vous n’avez pas fait de déduction à l’entrée, les impositions vous seront plus moindres. Les taxes vont également dépendre de l’âge que vous avez au moment du déblocage du PER.

Les avantages fiscaux liés au déblocage anticipé d’un PER

Les avantages fiscaux liés au déblocage anticipé d’un PER sont nombreux et peuvent être intéressants pour les épargnants. Effectivement, dans certains cas spécifiques, il est possible de bénéficier d’une fiscalité avantageuse.

En cas de décès ou d’invalidité de l’épargnant, le PER peut être débloqué de manière anticipée. Dans ces situations particulières, les sommes perçues ne sont pas soumises à l’impôt sur le revenu. Des prélèvements sociaux s’appliquent à hauteur de 17,2%.

Si vous souhaitez utiliser votre épargne accumulée dans un PER pour financer l’acquisition de votre résidence principale (ou celle d’un enfant), vous pouvez aussi bénéficier d’avantages fiscaux attractifs. Si vous avez effectué une déduction des versements lors de la phase d’épargne du PER, la fiscalité appliquée sera basée sur le barème progressif de l’impôt sur le revenu avec un taux pouvant atteindre 30%. En revanche, si aucune déduction n’a été réalisée auparavant, seuls les intérêts générés seront soumis à une taxation à hauteur de 30%.

Vous devez mentionner que lorsque vient le moment du terme du PER et donc du passage à la retraite, des avantages fiscaux spécifiques entrent en jeu. À l’entrée dans cette phase importante de votre vie financière, vous pouvez bénéficier d’une réduction générale concernant vos revenus imposables grâce aux montants versés sur votre PER. Vous devez noter que lors du déblocage des fonds, une imposition est appliquée sur l’épargne à la sortie. Le taux d’imposition varie en fonction de la méthode de retrait choisie et peut être réduit si aucune déduction n’a été effectuée à l’entrée.

Le déblocage anticipé d’un Plan d’Épargne-Retraite peut présenter des avantages fiscaux non négligeables dans certaines circonstances bien spécifiques. Vous devez toujours être vigilant quant aux règles et dispositions légales qui régissent ces opérations afin de pouvoir en tirer pleinement profit tout en respectant les obligations fiscales en vigueur.

Les conséquences d’un déblocage anticipé sur la rentabilité d’un PER

Le déblocage anticipé d’un Plan d’Épargne-Retraite (PER) peut avoir des conséquences significatives sur la rentabilité de votre épargne. Effectivement, vous devez prendre en compte les aspects financiers avant de décider de débloquer votre PER avant l’échéance prévue.

Lorsque vous retirez des fonds de manière anticipée, vous courez le risque d’amputer votre capital et ainsi compromettre la croissance future de vos investissements. Les sommes retirées ne bénéficieront plus du potentiel rendement généré par les marchés financiers ou les différents produits dans lesquels elles étaient investies.

Si vous avez bénéficié d’avantages fiscaux lors des versements effectués dans le cadre du PER, un déblocage anticipé peut entraîner une imposition supplémentaire sur ces sommes. Cela aura pour conséquence une diminution nette du montant récupéré par rapport à celui initialement prévu.

Vous devez noter que certains frais peuvent être appliqués lors d’un déblocage anticipé d’un PER. Ces frais peuvent varier en fonction de l’établissement financier qui gère votre plan et doivent donc être pris en compte dans vos calculs afin d’estimer au mieux l’impact financier global.

Malgré ces divers obstacles potentiels, il existe des situations où un déblocage anticipé peut s’avérer nécessaire voire avantageux pour certains épargnants. Par exemple, en cas de difficultés financières importantes ou encore pour financer un projet immobilier urgent.

Vous devez bien évaluer les conséquences d’un déblocage anticipé sur la rentabilité de votre PER. Il est recommandé de consulter un professionnel du domaine financier avant de prendre une décision afin d’obtenir des conseils adaptés à votre situation personnelle.