Devenir trader indépendant en France : quel statut ?

1178
Devenir trader indépendant en France quel statut1

Afin d’évoluer en tant que trader indépendant en France, il est nécessaire de faire une déclaration des bénéfices obtenus avec le trading. Pour ce faire, vous devez savoir quel statut de société vous conviendra pour la déclaration d’impôts.

La création d’une entreprise peut paraître fastidieuse pour pas mal de futurs traders, mais il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Si vous ne savez pas quel statut juridique choisir pour le trading, alors restez sur ce guide.

A lire aussi : Organiser un séminaire : conseils et astuces pour une expérience réussie

La micro-entreprise

Etant donné que vous êtes un trader professionnel débutant, il vous est impossible d’opter pour un statut de micro-entrepreneur pour la déclaration de vos revenus. En effet, les revenus issus des transactions financières ne sont pas acceptés avec ce statut. Cela est aussi valable avec le statut d’auto-entrepreneur.

La micro-entreprise est donc une solution inaccessible aux débutants. En effet, bon nombre d’individus croient que la déclaration de leurs revenus boursiers avec une micro-entreprise ou un statut d’auto-entrepreneur est possible, ce qui n’est malheureusement pas le cas.

A découvrir également : Comment financer la création de son entreprise ?

Une entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée

La société unipersonnelle à responsabilité limitée ou EURL est une version plus simple de SARL. La distinction est qu’au niveau d’une EURL, vous êtes un associé unique, mais aussi un entrepreneur doté d’une responsabilité limitée. Il s’agit donc d’une excellente option pour ceux qui n’ont pas prévu de recruter d’autres personnes et dont l’activité ne se limite pas seulement aux revenus sur l’univers boursier.

Par rapport à une micro-entreprise, la mise en place d’une entreprise EURL requiert plus d’investissement et de formalités administratives. Cette option peut tout de même vous convenir vu que la micro-entreprise vous est inaccessible.

Il est aussi essentiel de retenir que la responsabilité de votre entreprise ne prend pas en compte votre patrimoine personnel. Ainsi, si celle-ci a la malchance de tomber en faillite, vos dettes se limitent tout simplement aux apports de l’EURL elle-même, et non les vôtres.

Vous comprenez maintenant qu’il s’agit d’un point clé devant être pris en compte au moment du lancement de votre projet. L’EURL présente ainsi des avantages et des limites qui lui sont propres.

La société par actions simplifiées unipersonnelle

Devenir trader indépendant en France quel statut1

La société par actions simplifiée unipersonnelle ou SASU constitue une version simplifiée de la Société par actions simplifiée. Tout comme l’EURL, elle vous donne la possibilité d’être seul au niveau de votre société. Vous êtes ainsi un associé unique et donc, l’unique personne à établir les règles de fonctionnement et d’investissement de l’entreprise.

Bien que les démarches et formalités sont moindres, vous êtes amené à vous en charger. En outre, il faudra s’attendre à passer des heures à réfléchir dans le but de définir vos statuts et d’établir les caractéristiques de votre entreprise.

Conseils pour être trader à son compte

Il vous faudra faire attention à de nombreux points si vous souhaitez devenir trader à votre propre compte. Pour commencer, précisons le fait que cette activité est considérée comme un métier libéral.

Avoir une idée claire de ses objectifs

Cela consiste à connaître la raison pour laquelle vous vous aventurez dans les marchés financiers, et les raisons qui vous poussent à vouloir générer des profits sur ces marchés.

Vous pouvez également oublier par exemple l’objectif de tripler votre placement en l’espace de deux mois. Et pour cause, il s’agit d’un objectif surréaliste et donc, presque impossible à réaliser sans prendre de gros risques susceptibles d’entrainer des pertes de capital.

Avoir les qualités requises

En d’autres termes, il faudra être une personne dotée d’une faculté à prendre des risques tout en ayant une parfaite maitrise des choses. De même, vous devez avoir une excellente maitrise de votre mental, mais aussi de vos émotions.

Suivre une formation

Pour devenir trader indépendant, il est également conseillé de suivre une formation adaptée. Cela vous permettra d’obtenir les bases nécessaires et de connaitre les exigences du marché du trading. En vous inscrivant à une formation, vous aurez une certaine longueur d’avance sur les débutants seuls et non formés.

Vous aurez à disposition une stratégie adaptée à vos objectifs de trading. De mêmes, il y aura plus de chances pour réaliser des profits conséquents sans reperdre tout votre capital.

Le choix d’une bonne stratégie de trading

Il y a divers types de stratégies de trading en ligne. Quelques-uns sont parfaitement conformes à votre profil et à votre capital et d’autres le sont moins. Afin de savoir quelle stratégie de trading est efficace et fiable, il est conseillé d’effectuer des recherches et de réaliser un comparatif des offres, mais aussi des rendements. Sur cette base, vous pourrez définir la stratégie qui fonctionnera le mieux pour vous selon vos objectifs.

Les avantages et les inconvénients de chaque statut pour un trader indépendant

Lorsque l’on envisage de se lancer en tant que trader indépendant, il faut savoir atteindre ses limites.

L’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) peut aussi être une solution intéressante pour un trader indépendant. Ce statut offre effectivement plusieurs avantages tels que la possibilité de protéger son patrimoine personnel en cas de difficultés financières rencontrées par son entreprise ainsi qu’une grande flexibilité. Cependant, comme toute forme juridique impliquant la création d’une entité professionnelle, l’EIRL nécessite la mise en place d’une comptabilité et de procédures administratives relativement complexes.

Un trader indépendant peut aussi opter pour le statut de Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Cette forme juridique offre une grande souplesse dans la gestion de l’entreprise ainsi qu’un régime fiscal avantageux. Effectivement, grâce à ce statut, il est possible de cumuler les fonctions de dirigeant et de salarié tout en bénéficiant d’avantages sociaux comme la mutuelle santé ou encore le remboursement des frais professionnels. Toutefois, il faut noter des formalités administratives plus contraignantes ainsi qu’un coût supérieur lors de sa création.

Chaque statut juridique présente ses avantages et ses inconvénients pour un trader indépendant qui souhaitera faire son choix en fonction notamment du montant du capital social envisagé mais aussi selon les limites fixées au chiffre d’affaires annuel brut.

Les démarches administratives à suivre pour créer son entreprise de trading en France

Pour devenir trader indépendant, vous devez vous mettre en conformité avec les réglementations spécifiques liées aux marchés financiers et à leur surveillance. Un dossier doit être déposé auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF) qui veillera sur la bonne conduite du trader indépendant dans ses investissements.

Chaque année, l’entreprise doit effectuer ses déclarations fiscales ainsi que comptables afin d’être en règle avec les autorités compétentes telles que l’URSSAF ou encore le Centre National des Impôts (CNI).

La création d’une entreprise de trading requiert une attention particulière à toutes les étapes et un accompagnement juridique peut s’avérer être un atout majeur pour mener à bien votre projet.