Comment financer la création de son entreprise ?

88

Avoir une idée et l’amener jusqu’à maturation sont les points de départ d’une entreprise. Après la mise en ordre de tous les détails, vient la grande question portant sur les fonds. Trouver le financement pour créer son entreprise est nécessaire pour réellement lancer son activité. Il existe de nombreux moyens pour y arriver sans vraiment avoir trop de difficultés. Tour d’horizon sur les options pour le financement de la création de son entreprise.

Les fonds personnels

Pour un entrepreneur, les fonds personnels sont généralement considérés comme indispensables. Ils servent à financer certains besoins de base dans le cadre de la création de l’entreprise. Ces ressources peuvent être des économies ou des épargnes diverses du créateur d’entreprise.

A lire également : C’est quoi la e-réputation ?

L’apport personnel a des avantages qui profiteront à l’entrepreneur plus tard dans son activité. En effet, cela apporte une certaine crédibilité et il sera plus simple de gagner la confiance d’autres investisseurs par la suite.

Il devient alors plus facile de solliciter un emprunt, car sans un apport personnel, il est difficile d’obtenir un prêt bancaire. Dans la pratique, pour demander un emprunt auprès de la banque, les fonds propres doivent correspondre à environ 30 % des besoins financiers. Cette règle peut tout de même être mise de côté pour certains cas particuliers.

A lire en complément : C’est quoi le design packaging ?

La love money

La love money se traduit de façon littérale en français comme « l’argent de l’amour ». Il s’agit d’un financement demandé auprès de sa famille ou d’amis proches. C’est une source de financement à partir de laquelle certains entrepreneurs arrivent à réunir assez de fonds pour lancer leur entreprise. Pour récolter facilement la love money, il est essentiel d’avoir la bonne technique pour vendre le projet en question.

Lorsque vous arriverez à gagner la confiance de vos proches qui mettent de l’argent dans votre projet d’entreprise, vous aurez plus de facilité avec les banques. C’est un atout qui permettra à ces dernières de vous faire facilement confiance.

Le Crowdfunding

Le Crowdfunding qui signifie financement participatif est un moyen de financement alternatif. Il est devenu très populaire ces dernières années surtout à cause des résultats que certains entrepreneurs obtiennent. Le processus est très simple et consiste à recevoir une petite participation financière de la part de particuliers.

Ces fonds servent d’investissement de base pour un projet commun. Le Crowdfunding se pratique sur des plateformes spécifiques. On distingue diverses formes de financement participatif qui varient simplement selon les options choisies par les prêteurs. Il peut par exemple s’agir d’un don ou d’un parrainage ou encore d’un investissement contre une récompense.

Dans d’autres cas encore, les prêteurs peuvent accorder un certain montant, espèrent un remboursement et définissent le taux d’intérêt. Pour d’autres encore, ils achètent des actions et n’attendent pas d’être remboursés, mais espèrent plutôt des dividendes.

Les prêts bancaires

La plupart des créateurs d’entreprise sollicitent un prêt bancaire lorsqu’ils veulent lancer leurs activités. Les banques sont particulièrement rigoureuses à ce sujet et étudient sérieusement le projet. Il est donc très important de bien le préparer et que le plan financier correspondant soit vraiment équilibré.

Ce sont des conditions qui comptent pour que votre demande de prêt bancaire soit validée. Les banques n’apportent pas souvent un montant équivalent à plus de 70 % de l’investissement. C’est au moment de demander un prêt à votre banque que l’apport personnel aura tout son sens. Ceci, tout simplement parce que l’établissement bancaire pourra vous prêter plus selon que votre apport personnel est important.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous pourrez faire une demande auprès de 3 différentes banques au moins. Vous aurez aussi la facilité de choisir celle dont l’offre vous convient le mieux si plusieurs d’entre elles valident votre projet. Diverses garanties comme une hypothèque ou une caution par exemple peuvent être exigées par la banque. Rassurez-vous d’être en mesure de fournir tous les justificatifs avant de vous lancer.

Les aides et les subventions

Chaque année, l’État accorde des aides pour aider les entrepreneurs qui désirent franchir le pas de la création d’une entreprise. Ceci se fait la plupart du temps à travers les collectivités locales ou encore des organismes indépendants. Vous pourrez ainsi recevoir à travers de tels dispositifs des prêts à moyen ou long terme.

Des prêts d’honneur peuvent également être accordés sans qu’aucune caution ou garantie ne soit exigée. Aussi, vous n’aurez qu’à payer très peu d’intérêts ou peut-être pas du tout. L’État accorde également des aides fiscales qui sont d’un grand intérêt pour les entrepreneurs.